Menu

Masthead TITRE DES HAUTS DE PAGE

Ateliers & tables rondes

16 nov. - 09:00  →  10:00

Société civile et professionnels peuvent-ils anticiper un projet urbain ? Le cas de Beyrouth

 

Beyrouth expérimente sans doute un urbanisme d’un nouvel âge. A l’ère de la mise en cause des projets urbains par la société civile, coproduire et proposer des pistes pour l’avenir des villes, est à l’ordre du jour. Les situations de crises sont propices à l’invention et à « l’empowerment », source de renouveau pour les villes.
A Beyrouth, en situation de crises successives et extrêmes, hors gouvernance politique, le monde intellectuel et la société civile libanaise se révèlent aussi productives, solidaires et inventives que l’Etat et la Ville sont défaillants Jad Tabet, dans son rôle de président de l’Ordre des ingénieurs et des architectes, a entrepris mais aussi accompagné la mobilisation de la connaissance et la démarche de projet, tout en tentant d'organiser le travail des ONG . Mona Fawaz, docteur en urbanisme à la tête d’une équipe de chercheurs à l’université américaine à Beyrouth a produit en accéléré études et données mais aussi pistes de projets pour rendre la ville plus amène, et moins spéculative et nécessaires. Le débat proposera un échange sur les avancées en termes de données, de concepts, de projets et d’actions de la société civile, pour réfléchir à la manière dont elles peuvent constituer une base pour un projet urbain ambitieux pour la ville, au sens d’une vision de ce que la ville peut devenir, sans oublier les enjeux portuaires majeurs pour la dynamique urbaine souhaitée et le rapport à la mer. Ce projet urbain serait porteur de l’engagement de la société libanaise, et plus tard le cas échéant d’un pouvoir politique, afin de magnifier les atouts inestimables du patrimoine de Beyrouth tant au plan spatial, que social, relationnel, et culturel.

Débat conçu et animé par Ariella Masboungi, grand prix de l’urbanisme

16 nov. - 10:00  →  10:30

Caen : Les Coteaux de l'Abbaye

Vue des Coteaux de l’Abbaye, projet de reconversion du site de l’ancien hôpital Clémenceau à Caen.

Image : Agence Laverne Paysagistes, Cobe Architectes–Urbanistes

Un nouveau quartier va prendre vie à la place de l’ancien hôpital Clemenceau de Caen. Le site d’une superficie de 7.76 ha va accueillir un projet de renouvellement urbain de 48 000m² SDP dont 650 logements, mêlant constructions neuves et réhabilitations patrimoniales, habitat, services, activités et tiers-lieux. Le parti retenu trouve son fondement dans le concept Cultiver, Habiter, Relier, trois verbes qui conjuguent à l’infini les conditions du développement durable et d’une renaturation du site au profit d’un nouveau rapport entre l’homme et la nature.

Deux ans après avoir été désigné par le CHU Normandie pour réaménager le site de l’ancien hôpital Clemenceau de Caen, le groupement d’opérateurs composé de la SHEMA, aménageur, d’Icade Promotion, Sotrim Promoteur, Pozzo Promotion et Flaviae démarre les travaux et lance la commercialisation de la première tranche du nouveau quartier Les Coteaux de l’Abbaye à Caen. 

Illustration des nouveaux montages opérationnels

Le développement de ce projet témoigne d’une nouvelle manière de faire la ville, plus négociée et s’appuyant sur des partenariats protéiformes entre le public et le privé. Le CHU Normandie, propriétaire du foncier, s’est associé à la Ville de Caen pour construire le cahier des charges urbain et mener la procédure de choix d’un groupement d’opérateurs porteur d’un projet d’ensemble. La sélection des candidats s’est inscrite dans un processus mené en plusieurs phases, s’articulant autour de la négociation avec la Ville de Caen pour la partie projet urbain et avec le CHU Normandie pour le montage opérationnel, juridique et financier.

Le groupement d’opérateurs a également fait le choix d’une forme originale. Il associe la SHEMA société d’économie mixte portant les valeurs de l’intérêt général et du territoire avec le savoir-faire d’un grand faiseur privé Icade et de trois promoteurs locaux reconnus, Sotrim promotion, Pozzo immobilier et Flaviae.

La maîtrise d’œuvre urbaine a été confiée à Agence Laverne Paysagistes (mandataire), Cobe Architectes – Urbanistes et Viamap BET VRD.

16 nov. - 10:00  →  10:25

Cesson-Sevigné : Projet RedWood

Nouveau quartier de ville comportant tous les éléments programmatiques d’un projet mixed-used tourné vers l’innovation, dont Legendre Immobilier entend faire une spécialité.

16 nov. - 10:00  →  10:25

Amiens : La Tisserie, projet de réhabilitation de la manufacture Cosserat

À Amiens, le groupe REALITES réhabilite la manufacture de velours Cosserat dont les premiers bâtiments datent de 1830 et sont aujourd’hui inscrits au titre des monuments historiques. REALITES, avec l’agence d’architecture REICHEN&ROBERT, porte un projet de transformation globale du site marqué par une architecture remarquable.

Demain, au cœur d’un quartier en pleine transformation, le patrimoine de cette ancienne manufacture s’ouvrira à nouveau aux Amiénois et viendra proposer un nouveau lieu de vie, croisant espaces d’habitation et de travail, de convivialité et de plaisir, d’apprentissage et de succès, sur plus de 40 000 m² de surface de plancher dont 10 000 m² en réhabilitation.

À plus court terme, REALITES lance un appel à projets innovants appelé Mov’in Factory auprès des entreprises du territoire permettant une préfiguration du site dès 2021, avec des usages à vocation économique, culturelle et conviviale sur ce site qui se réouvrira ainsi progressivement aux Amiénois. La reconversion de ce site a vocation à créer plus de 250 emplois.

Le projet urbain est pensé dans une optique de quartier bas carbone avec une démarche d’économie circulaire, une recherche du rétablissement du cycle de l’eau et d’un réseau énergétique (photovoltaïque et pompes à chaleur).

16 nov. - 10:30  →  11:00

Bordeaux : Nové.ha - Lots B127 et B036 de la ZAC Bastide Niel, projet démonstrateur du nouveau label « Bâtiment frugal bordelais »

Legendre Immobilier et ses co-promoteurs Equans à travers sa filiale Aire Nouvelle et Aquipierre ont remporté, le 31 mars 2021, le concours d’attribution de deux îlots situés au sein du nouvel écoquartier Bastide Niel (B127 - B036), à proximité de l’avenue Thiers à Bordeaux (33). Le programme Nové.ha sera particulièrement vertueux sur le plan environnemental grâce à l’efficacité énergétique des bâtiments, aux choix des matériaux et à la conception paysagère. Dessinés par les architectes MVRDV, CoBe et Fabre de Marien, les futurs bâtiments disposeront de larges espaces extérieurs et d’une végétalisation généreuse, conçue par A+R Paysagiste.

16 nov. - 10:30  →  10:55

Aubergenville : Les Jardins de la Halle

Le site s’inscrit dans un projet plus large de réaménagement du quartier de la gare, il se compose d’un tissu hétérogène de bâtiments d’activités, de pavillons et de friches industrielles. Notre projet est la première pièce de ce réaménagement à moyen et long terme. Il s’appuie sur une trame viaire nord-sud existante à améliorer, reliant le bourg historique, le quartier de la gare et Elisabethville et sur une trame viaire est-ouest à créer pour lier les quartiers d’habitation de part et d’autre de l’avenue Charles de Gaulle. Ce morceau de ville est au cœur de la requalification du quartier de la gare.

Le programme est celui d’un quartier dans toutes ses composantes ; un ancrage historique avec la halle d’Aubergenville, des espaces publics généreux avec une place, des voies publiques, des cheminements semi-publics, des commerces, des ateliers, des logements variés, des jardins, une résidence pour personnes âgées.

16 nov. - 10:30  →  10:55

Saint-Brieuc : Les Villes Dorées

Le nouveau quartier Les Villes Dorées a pour ambition la transformation de l’ancien pôle médical en quartier dynamique et intergénérationnel, entièrement tourné vers sa ville et ses habitants. Porté par REALITES LIFE+, la Direction Grands Projets – REALITES HUB 5 et en collaboration avec l’agence d’architecture urbaine IN SITU, le projet comporte également certaines des filiales de maîtrise d’usage du groupe : HEURUS et MEDCORNER CITY.

Un projet programmatique mixte de 25 000 m². Le quartier Les Villes Dorées a été conçu pour redonner à la nature et aux espaces verts toute leur place dans la ville. Les placettes, patios et jardins, ouverts à tous les briochins, profiteront donc à ceux qui souhaitent se retrouver et profiter d’un joli cadre de vie agréable et apaisé.

Traversé par une voie à sens unique, la circulation automobile dans le quartier sera maîtrisée au profit de zones piétonnes et des voies cyclistes créées pour apaiser la circulation.

La réalisation du projet Les Villes Dorées va permettre au site, actuellement imperméabilisé à 98% de retrouver 45% d’espaces verts.

16 nov. - 10:30  →  10:55

Paris 12e : Messager (B1), 1er immeuble tertiaire innovant au cœur du quartier des Messageries (Gare de Lyon-Daumesnil)

©Franklin Azzi Architecture

Messager (anciennement B1) est le premier lot de bureaux d’environ 10 660 m² SDP situé au cœur du projet urbain Les Messageries (Gare de Lyon - Daumesnil, Paris 12e), aménagé par Espaces Ferroviaires qui assure également le développement immobilier de cet immeuble.

Ce 1er bâtiment de bureaux bas carbone des Messageries, dont la maîtrise d’œuvre est notamment composée des agences d’architecture Franklin Azzi Architecture et Hame, se distingue par de grandes qualités environnementales, visant les plus hautes labellisations (E+C-, BREEAM et HQE niveau Excellent, BiodiverCity, R2S), mais aussi par une conception offrant confort et flexibilité. Son architecture créera un lien fort avec le quartier, notamment grâce à des façades en transparence et un cœur d’îlot arboré. Cet immeuble a également été pensé pour être totalement réversible en logements.
Enfin, il s’inscrit dans un dialogue entre le paysage patrimonial et le paysage du futur quartier. Immeuble mutualisé, flexible et adaptable, il répond aux enjeux de la ville évolutive. Ce projet devient un lieu de vie et de destination, notamment en s’ouvrant sur le nouveau quartier et en créant l’appel vers le futur parc.

16 nov. - 11:00  →  11:25

Requalification du front de mer à Calais : Ville ludique et sportive

Le projet s’articule autour de 4 façons de vivre le front de mer et de programmer dans l’espace public : bouger, contempler, jouer, et découvrir.

Installation d’une machine a contempler en augmentant l’emprise et les usages du promenoir. Les parcours sont thématisés : certaines lignes piétonnes sont dédiées à la pause et à la contemplation avec des mobiliers spécifiques. D’autres parcours sont voués à la mobilité, à la découverte et ont un rapport plus cinétique à l’espace, qui est favorisé par le jalonnement d’activités. Ces parcours constituent le squelette de mobilités du front de mer. Ils sont jalonnés par des pépites programmatiques : les belvédères, objets atypiques et artistique le long de la promenade, les pôles d’intensités programmatiques liés au jeux à la pratique de sports urbains, mais aussi des lieux polyvalents et multi-saisons. Enfin l’installation d’un parc dunaire, englobant ces strates programmatiques crée une lisière riche et diversifiée, unifiant ainsi l’hétéroclisme des bâtiments grâce au paysage.

16 nov. - 11:00  →  11:25

La Riche : Zac du Plessis botanique

Après avoir créée la ZAC du Plessis-Botanique en juin 2007, la Ville de La Riche (37) a lancé une consultation en vue de nommer l’aménageur. Icade Promotion a été désignée aménageur de la ZAC et a créé une filiale ad hoc, la SNC du Plessis-Botanique, signataire du traité de concession en juin 2008

Située le long du Jardin Botanique, à la limite communale avec Tours, la ZAC du Plessis- Botanique s’étend sur 3 secteurs, à la fois maraîchers et pavillonnaires. La Ville de La Riche entend accueillir sur ce site plus de 1 000 nouveaux logements qui seront directement desservis par la 2ème ligne de tram de l’agglomération tourangelle. Le programme établi par la collectivité prévoit la réalisation de quelques commerces et services ainsi que la construction d’un groupe scolaire de 6 classes. Plus généralement, le projet du Plessis-Botanique contribuera à l’amélioration de la cohérence urbaine du territoire de La Riche dans son ensemble.La réalisation de cette ZAC devra ainsi incarner une rupture par rapport au développement urbain spontané récent de cette partie de La Riche. Icade Promotion inscrit son action dans la logique d’un véritable partenariat public-privé, instaurant un dialogue constant et transparent avec la collectivité. La dimension du développement durable est fortement présente dans le projet, dont la conception et la réalisation sont menées selon la démarche AEU (Approche Environnementale de l’Urbanisme) promue par l’ADEME. L’opération est certifiée HQE Aménagement (démarche certifiée par Certivéa) et labellisée Ecoquartier.

La réalisation de l’opération est progressivement réalisée sur la durée de la concession selon un programme prévoyant : environ 400 logements individuels, intermédiaires et collectifs, intéressant le secteur nord et la moitié du secteur central ; environ 530 logements collectifs sur la deuxième moitié du secteur central et enfin, environ 300 logements sur le secteur sud ainsi que des programmes d’immobilier d’activité.

16 nov. - 11:00  →  11:25

L'Haÿ-les-Roses - ZAC Entrée de Ville - Paul Hochart

Eiffage, au travers de sa filiale Eiffage Aménagement, a été désigné lauréat de cette concession d’aménagement portant sur la réalisation d’un programme mixte de 65 000 m² par la ville de L’Haÿ-les-Roses et l’Etablissement Public Territorial Grand Orly Seine Bièvre.
Sur un site d’environ 3 hectares, proche de la RN 7 et de la future ligne 14 sud, le projet va permettre de renouveler l’offre de logements et créer une offre commerciale et de service autour d’une place publique. Il prévoit environ 900 logements, dont 225 logements sociaux, 1 800 m² de commerces et services, ainsi qu’un nouveau groupe scolaire de 25 classes intégrant un équipement sportif, et un parking public d’une centaine de places.

16 nov. - 11:00  →  12:00

Colombes : charte aménagement et construction durables

La refonte de la charte promoteur de la Ville de Colombes vise à partager une vision commune entre les divers partenaires engagés dans le secteur de la construction sur la nécessaire adaptation de nos villes aux défis climatiques et environnementaux. La ville affirme une ambition nouvelle en faveur d’un développement maîtrisé, responsable et durable. La préservation de nos ressources naturelles, la maîtrise des dépenses énergétiques, la lutte contre le dérèglement climatique ou encore la sécurité sanitaire appellent des réponses innovantes qui concernent, au premier chef, le secteur de l’aménagement et de l’habitat. A ses côtés, le groupe Verrecchia, entreprise familiale et indépendante depuis 1990 est l'expert incontournable de la construction de logements neufs en pierre de taille. Pionnier et visionnaire, le groupe perpétue la tradition de ce matériau géo-sourcé, d’un intérêt plus que jamais déterminant à l’ère de la transition écologique dans l’immobilier résidentiel. Avec une architecture tout en courbe « Le Monterosso » à Colombes est composé de plus de 65% de façade en pierre de taille massive porteuse. De plus, un appartement destiné à l’expérimentation sur l’utilisation de matériaux naturels, projet mené par la Façonnerie Verrecchia : isolant en béton de chanvre, toiture terrasse en paille, chappe en terre crue…

16 nov. - 11:00  →  12:00

Processus de conception du quartier République

Rue des voisins @AJOA-Schorter

L’urbanisation du quartier République, selon les principes définis par le groupement réuni autour de Jacqueline Osty (paysagiste mandataire) et Claire Schorter (architecte-urbaniste), marque une étape importante pour le développement de l’île de Nantes. Sous l’égide de la Samoa, ce quartier développera 275 000 m² d’opérations immobilières dont 2 000 logements.

16 nov. - 11:30  →  11:55

JO Paris 2024 : régulation des flux logistiques

Colas, via Mobility by Colas, intégrateur et opérateur de services numériques de mobilité, a signé un contrat cadre avec la Société de livraison des ouvrages olympiques (SOLIDEO). Le contrat comprend la mise en place, le déploiement et l’exploitation sur une durée minimale de 15 mois d’un service de régulation des flux logistiques du « dernier kilomètre », grâce à l’utilisation de la solution Qievo.

16 nov. - 11:30  →  11:55

Schiltigheim : Nouveau quartier fischer

© S&AA pour MK2

Installée à Schiltigheim depuis 1854, la Brasserie Fischer s’est développée jusqu’à couvrir 3,5 hectares à proximité immédiate du centre-ville. À la suite de la cessation d’activité en 2009, le propriétaire a décidé de vendre le site et a procédé à un appel à projet en 2015 en collaboration avec la ville de Schiltigheim, 2eme ville de l’Eurométropole de Strasbourg. Cogedim a remporté ce concours en proposant un projet mixte urbain d’envergure, offrant un cadre de vie de qualité à ses résidents, tout en valorisant le patrimoine brassicole de ce site.

La diversité et la richesse de ce projet impactant les usagers et les habitants du quartier, il était nécessaire de mener une démarche de concertation publique qui a abouti à l’actuelle programmation. A sa livraison, prévue en 2023, le nouveau quartier Fischer comprendra 610 logements dont une résidence intergénérationnelle de 71 logements, 3987m² de commerces et services, 9 salles de cinéma, un groupe scolaire de 400 élèves et 811 places de stationnement en sous-sol.

Ce futur quartier sera particulièrement respectueux de l’environnement grâce à l’isolation extérieure, aux larges surfaces de baies vitrées, aux espaces extérieurs privatifs très généreux, à l’infiltration des eaux de pluie, au raccordement au réseau de chaleur urbain, à la lutte contre l’effet « Ilot de chaleur » avec 40% du foncier aménagé en espaces verts (dont les trois-quarts en pleine terre). Les mobilités douces ont été privilégiées avec plus de 7000 m² d’espaces piétonniers et pistes cyclables.

 

16 nov. - 12:00  →  12:25

Projets urbains et recyclage des infrastructures en Europe

© Lyon Mag DR

Héritières d’une époque où le mot d’ordre était d’adapter la ville à l’automobile, les voies rapides urbaines sont aujourd’hui perçues comme des sources de nuisances (bruit, pollutions, congestion) et d’effets de coupure et de ségrégation des territoires.

Séparer la route de la ville, séparer l’automobile du piéton, séparer les fonctions urbaines entre elles (zoning) sans grand souci d’insertion paysagère et sociale : ces paradigmes qui ont fondé la construction d’autoroutes en pleine ville ne sont plus opérants aujourd’hui, alors que se consolident d’autres enjeux (densité, mixité, renaturation), d’autres attentes (qualité de vie, équité, santé) et d’autres priorités (climat, biodiversité).

Depuis vingt ans, un mouvement mondial de métropoles se dessine autour du recyclage d’infrastructures routières en espaces publics intégrés, ouvrant la voie à la régénération urbaine de leurs rives. Depuis 2010, le programme ‘Avenues métropolitaines’ que Paul Lecroart pilote à l’Institut Paris Region (ex-IAU ÎdF) analyse les stratégies de reconversion de voies rapides au travers d’études cas (Séoul, New York, San Francisco, etc.), de synthèses, parmi lesquelles ‘Les Métamorphoses de l’autoroute urbaine’. Ces réflexions se prolongent aujourd’hui autour du futur du Périphérique et des autoroutes du Grand Paris.

Depuis fin 2019, Paul Lecroart préside le groupe d’experts ‘From Roads to Streets’ de METREX, l’association des métropoles européennes. Avec une vingtaine de villes membres des réseaux METREX, EUROCITIES et URBACT (Oslo, Helsinki, Lyon, Bruxelles, Barcelone, Göteborg, Porto, Varsovie, etc.), ce groupe cherche à clarifier les enjeux pour réinventer cet héritage du XXe dans la perspective d’un développement urbain plus soutenable et moins dépendant de l’automobile.

La présentation sera l’occasion de présenter et de discuter des premiers résultats.

16 nov. - 12:00  →  12:25

Bâtiment Orion, répondre aux enjeux climatiques de demain en respectant un patrimoine d’exception

Le bâtiment Orion, patrimoine du Front de Seine Beaugrenelle à Paris, mai 2021, ©Franck Badaire

Posé sur la dalle du Front de Seine dans le 15e arrondissement de Paris, le bâtiment Orion  va connaître d’importants travaux de réhabilitation. L’ambition affirmée de PariSeine est de conjuguer la préservation de l’écriture architecturale du bâtiment et l’excellence environnementale.
L’équipe de maîtrise d’œuvre &Givry doit faire preuve d’ingéniosité pour permettre une refonte technique d’envergure. Avec 3 certifications et labels visés, l’enjeu sera aussi de respecter cette architecture soignée aux détails travaillés.

16 nov. - 14:00  →  14:25

Empreintes, Le village des athlètes à L’Ile-Saint-Denis : un projet réversible, mixte et vertueux

Visuel « Village des Athlètes – ZAC de L’Ecoquartier Fluvial de L’Ile-Saint-Denis – Groupement PICHET/LEGENDRE » © Metrochrome

La Zac de l’Ecoquartier fluvial de L’Ile-Saint-Denis, dont la première phase est en voie d’achèvement, accueillera, une partie du Village des Athlètes le temps des futurs Jeux de 2024 et deviendra dans sa « Phase Héritage », un quartier proposant une mixité fonctionnelle et d’usages importantes. Le programme porté par le groupement de promoteurs Pichet/Legendre porte sur une surface plancher de près de 48 000 m² répartis sur 3 îlots : 325 logements, des bureaux, un hôtel, une résidence étudiante, une cité des arts vivants et un pôle nautique, mais aussi des commerces et divers services.

Cet écoquartier a été pensé par la Ville et Plaine Commune pour être 100% piéton et prévoit d’être particulièrement vertueux dans sa conception et son exploitation : énergies renouvelables, biodiversité, architecture bois, etc.

Une co-promotion Groupe Pichet et Legendre Immobilier

16 nov. - 14:00  →  14:25

Projet Lyon Part-Dieu : nouvelles perspectives (2021-2029)

Depuis le début du mandat 2020-2026, le projet Lyon Part-Dieu est placé au cœur des actions engagées par la Métropole et la Ville de Lyon avec l’objectif de répondre aux grands enjeux de transition écologique et sociale. La feuille de route s’attache au développement de nouveaux usages, de nouvelles mobilités, d’un nouveau cadre de vie et d’habitat. L’ambition de ce projet est de créer, à l’horizon 2029, une nouvelle manière de vivre la ville : plus résiliente et inclusive, en redonnant une place centrale à la nature, aux mobilités actives et décarbonées. Pour y parvenir, la Métropole et la Ville de Lyon, accompagnées par la SPL Lyon Part-Dieu, fixent de nouvelles orientations à ce projet urbain emblématique à travers notamment la dédensification de la programmation immobilière de la ZAC Part-Dieu Ouest (- 100 000 m2 au global en abandonnant les immeubles de grande hauteur) en rééquilibrant la part bureaux/logements dans les surfaces restant à construire. Ces changements profonds permettront le rééquilibrage de ce quartier sur les 10 prochaines années.

16 nov. - 14:00  →  14:25

France Ville Durable : la sobriété, pilier de la ville durable

Visuel d'illustration / Écoquartier de l’Europe Saint Brieuc – © Hervé Guillaume

L’association France Ville Durable (FVD) réunit l’ensemble des parties prenantes de la ville durable pour favoriser son développement, en France et à l’international, dans un cadre de travail partenarial. Elle définit notamment chaque année un programme de travail, autdes sujets d’intérêt général, impliquant quatre grandes catégories d’acteurs : les collectivités locales et leurs associations, les entreprises de toutes tailles, l’Etat et ses agences, ainsi que les experts urbains (en particulier les organisations professionnelles nationales). 

Cette association nationale propose aux collectivités et aux entreprises, des outils, méthodes et formations pour accélérer les démarches en faveur de la transition des villes et territoires. Elle a pour mission principale de diffuser les principes et solutions de la ville durable, dans l’objectif d’essaimer les bonnes pratiques et promouvoir l’expertise et le savoir-faire français en matière de ville durable.

16 nov. - 14:30  →  14:55

Grand Paris Vers de nouvelles centralités, volet 3 Nouveaux Horizons

La région parisienne attend avec impatience l’arrivée du Grand Paris Express ! La réalisation de cet équipement va, selon Colliers, fortement impacter l’organisation générale du territoire. Dans le prolongement des deux premiers volets de cette étude, le Groupe a poursuivi ssa réflexion en étudiant dans ce 3e volet les marqueurs de la qualité de vie.  
Colliers France accompagne les entreprises, propriétaires et investisseurs dans la définition et la mise en œuvre de leur stratégie immobilière via trois grands métiers et expertises : le conseil, la gestion de projets et la transaction. Le département Etudes & Recherche est dédié à l’observation des marchés immobiliers, des tendances par secteur d’activité et des dynamiques territoriales.

16 nov. - 14:30  →  14:55

Universeine

© Vinci Immobilier/Kreaction

Situé à proximité immédiate de la Cité du Cinéma et du futur hub de Pleyel, VINCI Immobilier a imaginé et développé, en partenariat étroit avec La SolideoParis 2024, la Ville de Saint-Denis et Plaine Commune, Universeine, une opération d’aménagement et de requalification d’une ancienne friche industrielle de 6,4 hectares, avec pour ambition de créer un nouveau quartier de vie durable et de contribuer à la dynamisation du territoire de la Seine-Saint-Denis.

Intégré en grande partie dans le Village des Athlètes, Universeine accueillera près de 6 000 lits et environ 33 000 m² d’espaces de services et de travail durant les Jeux de Paris en 2024.

16 nov. - 14:30  →  14:55

Toulouse : Quartier Guillaumet

Le projet de renouvellement urbain du Quartier Guillaumet, dont Altarea est co-aménageur avec Crédit Agricole Immobilier, est situé à Toulouse sur une ancienne friche militaire industrielle de 13 ha, occupée par le passé par le Centre d’Essais Aéronautiques de Toulouse. A sa livraison, prévue en 2025, ce nouveau quartier mixte de plus de 100 000 m² accueillera des logements, des commerces, des bureaux, une crèche, de nombreux équipements sportifs ainsi que deux tiers lieux.

Le futur Quartier Guillaumet a été conçu dans le cadre d’une ambitieuse démarche de concertation, dont la1ère phase a été engagée en 2016 par Toulouse Métropole et poursuivie en 2018. Cette démarche de concertation a permis de faire évoluer le projet, avec notamment l’intégration d’un habitat intergénérationnel et inclusif et d’un habitat participatif. Elle a également permis de co-concevoir l’ensemble des espaces publics. Les échanges avec les riverains et les associations des quartiers avoisinants, la collectivité permettent d’adapter et d’enrichir le projet en continu.

À l'occasion de la journée « Habiter la France de demain » qui s’est tenue le 9 février dernier, le projet du Quartier Guillaumet à Toulouse a reçu la labellisation ÉcoQuartier 2020 étape 2, de la part d’Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement.

 

16 nov. - 15:00  →  15:25

Bry-sur-Marne : Les Terrasses de Bry

Par une étude fine de la composition des espaces dans ce lieu privilégié de Bry sur Marne, Atelier de Midi a voulu réussir la synthèse de l’urbanité et du végétal, de la diversité et de la confidentialité, de la modernité et de la douceur de vivre tout en assurant la liaison entre l’INA, les studios de Bry, le parc des sports des maisons rouges et la future gare du Grand Paris.

Le projet s’organise autour d’un cœur d’îlot traversé par une promenade paysagère piétonne, agrémentée d’espaces d’éveil, de jardins potagers et d’un verger, riches en biodiversité. Orienté vers la qualité de vie et les nouvelles manières d’habiter, il accueille des logements collectifs flexibles, soucieux de répondre au parcours résidentiel des habitants et comportant des espaces extérieurs généreux et qualitatifs ; balcons, terrasses, jardins sur le toit. Des commerces de proximité à rez de chaussée et une crèche en cœur d’îlot, répondant aux besoins du quartier, complètent le programme. Le stationnement implanté en sous-sol est accessible aux deux extrémités du quartier libérant ainsi tout le rez de chaussée pour les piétons et les jardins.

Fort d’une diversité architecturale faite de volumétries douces et découpées, intégrant des traitements différenciés, le projet urbain se développe autour de bâtiments à taille humaine respectant son environnement. Il présente une façade calme côté ville avec un rez de chaussée commercial et trois étages d’habitation et se poursuit par des petits bâtiments indépendants suivant la pente ondulée des anciens vergers.

16 nov. - 15:00  →  15:25

Evry : Pôle de vie du Genopole

Genopole est un biocluster dédié à la recherche en génomique, génétique et aux biotechnologies situé à Evry.

Imaginé par les architectes et urbanistes de Séméio comme un véritable coeur de ville, cet ensemble comprendra à terme 7 bâtiments d'une superficie de 37.000 mètres carrés, élevés autour d'une place intérieure arborée située au centre même de Genopole, à Evry.

16 nov. - 15:00  →  15:25

Rennes - Hôtel-Dieu, plus qu'un lieu, un lien

Depuis 2019 et jusqu'en 2023, un espace éphémère permet de tester des usages sur le site patrimonial de l'Hôtel Dieu et d'ouvrir ce lieu aux habitants. Cette parenthèse s'est ouverte dès la phase de conception du projet et continue pendant les premiers chantiers.

16 nov. - 15:30  →  15:55

Rennes - la Courrouze, les halles en commun

(candidature appel à projets PIA en cours dans l'action "Démonstrateurs de la ville durable")
Au nord du quartier de la Courrouze, le projet s'étend sur quatre hectares de friche industrielle, constitué de quatre grandes halles, témoins de l'architecture industrielle du début du 20ème siècle.
L'ambition est d'y développer un site d'expérimentation et d'innovation comme démonstrateur de la ville de demain, ayant valeur d’exemple tant pour les « objets » à produire (sobriété environnementale ) que pour le processus de production (urbanisme transitoire et fédération d'acteurs de l'économie sociale et solidaire, de l'enseignement supérieur, de la culture).

16 nov. - 16:00  →  16:30

Masterplan d’aménagement de l’oasis d’AlUla en Arabie Saoudite

L'agence Française pour le développement d'AlUla (Afalula) a pour mission d'accompagner son partenaire saoudien, la Commission Royale pour AlUla (RCU), dans la transformation de la région d'AlUla en une destination culturelle et touristique mondiale. Le projet a notamment pour vocation de mobiliser l'ensemble des savoir-faire français et d'accompagner, dans un esprit de co-construction. L'Agence rassemble parmi les meilleurs experts mondiaux dans tous les domaines-clés du projet : muséographie, archéologie, architecture et urbanisme, agriculture et botanique, tourisme, éducation, sécurité ou encore gestion de l'eau et de l'environnement. Etienne Tricaud (fondateur d'AREP), missionné à la tête du pôle d'expertise "Architecture & développement" d’Afalula présentera les lignes directrices du plan d’aménagement de l’oasis.